Cabane Panossière

Que le temps passe vite… Plus de 2 mois que je n’ai pas publié un seul article. Ce ne sont pourtant pas les escapades en montagne qui ont manquées! Et dire que je m’étais promise régularité et précision horlogère suisse au niveau de la publication, c’est tout simplement raté! 🙂 Méa culpa….

Aujourd’hui je vous emmène à la cabane Panossière, ou plutôt à la nouvelle cabane FXB (FXB pour François Xavier Bagnoud). Une cabane de rêve qui sera aussi bien l’excursion d’une journée que le point de départ pour de nombreuses randonnées alpines, plus ou moins complexes… Située dans le val de Bagne, elle trône élégamment au pied du Grand Combin , à 2’645m d’altitude.

Panossière c’est avant tout une saga valaisanne…

Le 1er refuge Panossière date de 1881. Ce dit refuge n’est en fait alors qu’une grotte très sommairement aménagée, adossée à la paroi du Grand Tavé. Lui succèdera en 1893 une petite cabane en bois située sur la moraine droite du glacier de Corbassière. Elle sera ensuite consolidée de pierres, et agrandit au fil des ans, pour devenir un  petit nid douillet avec tout le confort de l’époque. Nous sommes alors en 1933, le deuxième refuge est né. Les années suivantes seront les témoins de nombreuses premières sur les sommets voisins.

En 1969, le 3ème refuge est construit. Il est la propriété du Club Alpin Suisse section Genève. Erigé toujours sur la moraine mais 300m en aval, il est alors l’un des refuges les plus élégants des Alpes et peut accueillir une centaine de personnes! Il sera malheureusement détruit en 1988 par une avalanche qui emportera absolument tout sur son passage, sauf les toilettes… 🙂 Heureusement,  personne n’y étant présent lors de ce terrible évènement.

1989 marque l’année de la reconstruction. Un baraquement de chantier sert de cabane provisoire (4ème cabane Panossière) en attendant une nouvelle cabane qui verra le jour en 1996.  Cette 5ème et dernière cabane est celle que nous connaissons aujourd’hui. Cabane privée, elle est gérée par la fondation qui porte son nom,  François Xavier Bagnoud et se situe toujours sur la moraine, mais encore quelques centaines de mètres plus bas. Pour la petite histoire, François Xavier Bagnoud se trouvait à bord de l’hélicoptère qui s’est écrasé tragiquement en 1986 lors du Paris Dakar (avec entre autres Thierry Sabine et Daniel Balavoine).

Pour une immersion complète dans le monde de la cabane Panossière, je vous conseille l’ouvrage « Maxime gardien de cabane », dans lequel ce descendant des premiers gardiens de Panossière nous conte cette attachante aventure.

Car Panossière, ce sont aussi des hommes et des femmes de caractère qui se sont succédés là haut. Des gardiens, des guides, des aspirants guides, des soeurs, des frères, des cousins, mais tous unis et qui gardent en eux un peu de la magie qui règne la haut.

Accès au paradis

De nombreux chemins permettent d’y accéder. Pour télécharger la carte, il vous suffit de cliquer ici

Quant à moi je vous recommande le tracé suivant: départ depuis la cabane Brunet, que vous pourrez facilement atteindre en voiture. Cela raccourcit sensiblement la randonnée et n’en enlève rien à la beauté des paysages que vous parcourrez. Notez cependant que cet itinéraire n’est valable que lorsque la route jusqu’à la cabane Brunet est dégagée et ouverte.

Cabane Brunet => La Maye => Passerelle de Corbassière => Panossière.  Le temps de parcours est d’un peu moins de 3 heures et vous aurez surtout la possibilité de passer par la nouvelle passerelle au dessus du glacier de Corbassière. 190m de longueur pour 70m de hauteur, époustouflant! En effet, le recul du glacier rendait le chemin à proximité de la moraine dangereux et instable. La construction de la passerelle était presque une évidence. Au total, comptez 5h30 à 6h de marche, mais sans aucune difficulté si ce n’est le passage de la passerelle pour les personnes sujettes au vertige. Une variante, mais toujours au départ de la cabane Brunet, consiste à passer par le col des Avouillons, à l’aller comme au retour.

J’ai été subjugué par la beauté de ces lieux et je ne peux que vous les recommander. Petite anecdote, nous sommes montés à Panossière lors d’un magnifique Dimanche d’Automne. Comme d’habitude, un peu sur un coup de tête et un peu à la dernière minute… Et sans le savoir, la cabane fermait le jour même!  Nous avons fait la clôture de Panossière (eh oui, on fait la clôture de la Folie Douce et aussi la clôture de Panossière … ;-)) et avec des amis que nous avons croisés par le plus grand des hasards au 2/3 du parcours.

 

 Je n’attendrai pas 1 an pour y retourner! Les spatules commencent à me démanger et j’y monterai très certainement à ski dans quelques mois… et puis comme un deuxième appel, 2 des nouveaux tracés du Trail Verbier Saint Bernard y passeront… ne reste plus qu’à choisir le dit tracé… 73km…43km… mon coeur balance…

Réouverture prochaine le 17 Mars 😉

 

6 commentaires

Répondre à Anne-Laure Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*