Balade au coucher du soleil – Le Niremont

 Balade en terres fribourgeoises

Il n’est pas toujours nécessaire de parcourir des centaines de kilomètres pour trouver un petit coin de paradis. Le mien ne se trouve d’ailleurs qu’à une trentaine de minutes de là où j’habite, et je suis heureuse de vous le faire découvrir aujourd’hui.

C’est un endroit dans lequel j’ai toujours beaucoup de plaisir à aller, quelle que soit la saison, à pied ou même avec les skis de randonnée. Un endroit dans lequel j’aime me ressourcer, prendre mon temps, me perdre, écouter le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les arbres et y admirer le paysage. Car la vue depuis le sommet est grandiose! Un panorama à 360° s’offre à vous, du Jura aux sommets fribourgeois en passant par le Mont-Blanc, et évidemment le lac Léman. Ce qui en fait d’ailleurs un spot privilégié pour admirer le coucher du soleil. Et c’est un endroit encore peu fréquenté (ce qui n’est pas pour me déplaire…). A chacune de mes randonnées, je n’ai croisé que très peu de randonneurs, voir aucun. Je vous conseille d’éviter les quelques gros week-ends estivaux durant lesquels la fréquentation pourrait être plus importante.

Accès

J’ai découvert le Niremont il y a de ça quelques années, un peu par hasard. On y accède très facilement depuis Rathvel (sortie d’autoroute les Paccots puis continuer la route qui traverse le village).

L’idéal est de faire cette randonnée en boucle, pour varier les paysages, mais un aller-retour est tout à fait envisageable. Plusieurs possibilités d’itinéraire sont possibles. Il est dans tous les cas (presque) impossible de se perdre. Tant que vous montez, vous êtes sur la bonne voie, et les panneaux ne manquent pas, à qui veut bien les voir ;-)…

Eté: Je vous conseille de débuter la randonnée en partant plein Ouest sur le chemin plat juste au dessus de la Cabane du Petit Oiseau (où vous pourrez également vous arrêter pour une boisson ou un snack). Le chemin serpente entre les mélèzes et offre quelques points de vue dégagés sur la Dent de Lys. Il faudra ensuite obliquer à droite dans une prairie (panneau visible),  et passer juste à côté d’un abris en bois. La pente se redresse légèrement et part dans la forêt. Vous accéder ensuite au plateau du Niremont, depuis lequel vous pourrez joindre les 2 sommets (le Grand et le Petit Niremont). N’oubliez pas d’aller jusqu’à l’extrémité du plateau, c’est de là que la vue sur le lac Léman est la plus belle. La descente s’effectue par le même chemin ou en boucle en passant par le Chalet du Châh (suivre d’abord le sommet des remontées mécaniques et obliquer sur la gauche pour ensuite rejoindre Rathvel).

Hiver: En hiver, je préconise un itinéraire légèrement différent, car je n’ai testé mon itinéraire « été » ni en raquettes ni en ski de randonnée. Les pentes ne posent en tous cas pas de problème, maximum 30°. C’est donc un spot rêvé pour s’initier à ce sport!

En suivant les pistes de ski, on accède directement au Chalet du Châh (départ de la Cabane du Petit Oiseau mais droite toute). Il suffit ensuite de longer la forêt pour  accéder au plateau du Niremont (on passe également devant le haut des remontées mécaniques et un chalet d’alpage). Pour la descente à ski, je privilégie clairement LE PLAISIR! Mais il y a clairement de quoi faire au milieu des pâturages.  N’oubliez cependant pas de faire des pauses ça et là pour vérifier votre position (ça vous évitera comme moi de devoir remonter à pied le long de la route avec les skis sur le dos jusqu’à Rathvel), car prise dans mon élan j’étais descendue beaucoup trop bas… ^_^).

Points forts

☀ Le gros avantage de cet itinéraire est clairement qu’il peut être modulé à souhait, au départ comme à l’arrivée. Les plus téméraires et courageux pourront même poursuivre par exemple en direction du Moléson pour une super sortie trail.

☀ C’est un sommet accessible à tous. Compter environ 2 heures pour 250m de dénivelé (et un peu de longueur).  Il culmine à 1’514m d’altitude.

☀ C’est à mes yeux l’un des plus beaux endroits pour admirer le lac Léman et le coucher du soleil. Je vous recommande d’y monter, rien que pour ça! N’oubliez pas le pique nique pour l’apéro, et pourquoi pas la tente pour y passer la nuit (sur ma To Do List été 2018 ;-)).

Je vous laisse avec quelques photos été / hiver, qui vous permettront de voir les contrastes de paysage entre ces 2 saisons et qui je l’espère vous convaincront de partir à la découverte de ce joli sommet fribourgeois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*