Petit guide de survie (et d’inspiration) à l’usage des filles

Mais Messieurs, ne fuyez pas pour autant !…

27 années nous séparent de ma première sortie en ski de randonnée. J’avais tout juste 9 ans, et des rêves de grands espaces plein la tête. Je chaussais alors fièrement les vieux Kastle de mon père (bien trop grands) et empruntais les chaussures de ma mère (bien trop grandes également). Mais depuis cette sortie, je n’ai plus jamais arrêté !  A l’époque, le ski de randonnée était une pratique majoritairement masculine, et le matériel l’était tout autant. Depuis quelques années, il se féminise, pour notre plus grand bonheur : du matériel adapté à la morphologie, aux goûts et aux besoins des filles, des communautés, des femmes et skieuses d’exception qui nous inspirent. Mesdames, vous n’avez plus d’excuses ! Le monde du ski de randonnée vous ouvre grand ses portes.

Petit tour d’horizon de mes conseils et coups de cœur, 100% filles.

Inspiration

Qu’elles soient sportives d’élite, aventurières ou mannequins, voici 5 femmes qui m’inspirent au quotidien et qui chaque hiver, me donnent encore plus envie de chausser les skis, de partir à l’aventure et de me surpasser. Je vous invite à découvrir leur compte Instagram, si ce n’est pas déjà fait !

Emelie Forsberg : plus besoin de la présenter. Traileuse l’été, skieuse l’hiver, Emelie nous emmène avec beaucoup de simplicité et d’authenticité à la découverte de son univers, au cœur des fjords de Norvège. Et chaque sortie est souvent suivie d’une pause gourmande, ce qui ne gâche rien.

Laetitia Roux : Laetitia est tout simplement la reine du ski alpinisme ! Sa joie de vivre, sa bonne humeur et son dynamisme sont véritablement contagieux.

Sierra Quitiquit : tantôt modèle, skieuse, yogi… Sierra en deviendrait presque agaçante tellement elle semble parfaite ! Et pourtant, elle n’inspire que bienveillance et sagesse. Elle nous invite à la suivre, en tournage ou en photos shooting sur les plus belles pentes du monde.

Liv Sansoz : multiple championne de grimpe, Liv a réalisé cet été l’ascension des 82 sommets de plus de 4000m dans les Alpes. Une amoureuse de la montagne aux multiples talents, qui conjugue passion et humilité.

Caroline Gleich : skieuse professionnelle et militante écologique basée à Salt Lake City, Caroline est une boule d’énergie.  Toujours à mille à l’heure et pleine de projets, elle se donne à fond pour réaliser ses rêves. 

Préparation

Passons maintenant aux choses sérieuses. Préparer son sac devient rapidement une activité routinière, dont l’objectif principal est évidement de ne rien oublier, sans pour autant se charger ! Pas question d’être une mule pendant des heures.

Le contenu du sac variera en fonction de la sortie prévue (à la journée, sur plusieurs jours, en refuge ou encore en bivouac). Voici la liste de mes essentiels (à moduler selon votre sortie et vos envies). Le mieux est encore de l’utiliser en check-list, pour ne rien oublier !

Sécurité et matériel

-Ensemble DVA, pelle & sonde (le b.a.-ba)

-Peaux

-Couteaux

-Bâtons télescopiques légers

-Téléphone portable qui ne craint rien (chargé, de préférence ;-))

-Carte (et une boussole si vous savez l’utiliser)

Vêtements (en plus de ceux que vous porterez, cela va s’en dire)

La technique de l’oignon a fait ses preuves et permet d’optimiser la température en fonction de l’effort : 1 couche thermique, 1 couche pour rester bien au chaud et 1 troisième couche plus technique pour affronter tempêtes et autres blizzards.

Etant une grande frileuse, je préfère avoir une couche en plus dans mon sac au cas où, plutôt que de grelotter.

Toutes les grandes marques proposent aujourd’hui du matériel et des vêtements féminins, vous n’aurez que l’embarras du choix ! Mais n’oubliez pas tout de même que le confort et la sécurité passent avant l’esthétisme 😉

-1 paire de gants fins

-1 paire de gants plus épais pour la descente (optionnelle)

-1 doudoune chaude et légère

-1 buff -1 paire de lunettes de soleil et 1 masque de ski

Les accessoires

-Crème solaire indice 50. INDISPENSABLE pour ne pas finir rouge comme une écrevisse, toute ridée et fripée

-Stick pour les lèvres avec protection solaire (on l’oublie souvent, mais un coup de soleil sur les lèvres est très vite arrivé et très douloureux)

-1 petite trousse pour les urgences : mouchoirs, aspirine, pansements, mini désinfectant et compresse, 1 tampon, 1 couverture de survie

-1 petite trousse fourre-tout : argent, couteau suisse, clés…

-1 mousqueton

-De l’eau en quantité suffisante, ou du thé. Une boisson chaude en hiver est toujours agréable. Privilégiez une gourde inox ou un camelbak plutôt que des bouteilles en plastique.

-De quoi grignoter : fruits secs, barres de céréales, sucre de raisin.

-1 petit sac plastique, qui sera bien utile pour protéger vos affaires fragiles en cas de pluie.                                                                                                                               

Evidemment, vous ne partirez pas sans avoir étudié votre itinéraire, le terrain, vérifier la météo ainsi que le bulletin avalanche !

Trouver des copines de cordée

Pas toujours facile de trouver du monde avec qui partir… mais pas de panique, il existe aujourd’hui beaucoup de groupes et d’organisations tous niveaux auxquels vous pourrez faire appel. Et cerise sur le gâteau, plusieurs groupes 100% filles ont également vu le jour ces dernières années. Ils offrent formations, rencontres, permettent aux filles qui le souhaitent de gagner en autonomie en montagne et jouent le rôle de réseaux pour leur permettre de trouver des copines de sortie en montagne à côté de chez soi.

-Girls To The Top : Je vous avais parlé de cette association chamoniarde dans un précédent article. Créée par Clémentine Junique et Alice Grenier, Girls To The Top compte aujourd’hui plusieurs centaines d’adhérentes (et adhérents, les hommes n’y sont pas exclus ;-)). Adhérer, c’est avoir ensuite la possibilité de participer aux rassemblements, aux formations, de s’informer et de rencontrer d’autres filles passionnées de montagne. Tous les niveaux sont acceptés.

Pour leur page Facebook, c’est par ici.

-Lead the Climb: Lead the Climb est un Club FFCAM (ou Club Alpin Français). A l’origine de ce beau projet, on retrouve Marion Poitevin, guide secouriste et première femme à avoir intégré le Groupe Militaire de Haute Montagne. Le club propose tout au long de l’année des formations pour que les filles puissent gagner en autonomie en montagne et encadrer leur propre cordée. Ces formations sont idéales pour développer son leadership, oser aller plus loin et gagner en confiance. 

Je vous en reparlerai sûrement bientôt, car je me suis inscrite à un stage autonomie en ski de randonnée en Février prochain à Chamonix 😉

En attendant, voici également le lien de leur page Facebook.

-Pour celles qui souhaitent aller encore plus loin, d’autres groupes sont également disponibles. Notons par exemple le groupe Rhône-Alpes de ski-alpinisme filles de la FFME, pour celles qui souhaitent s’initier à la compétition en ski-alpinisme ou encore le GAF 74, groupe féminin d’alpinisme de la région Haute Savoie.

N’hésitez pas à mentionner d’autres groupes en commentaire de cet article.

Foncez maintenant, faites chauffer les spatules et bon ski!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*